Agir en faveur de la nature

Préserver la biodiversité

Le vivant au centre de nos préoccupations

Le Groupe Rocher et l’ensemble de ses marques défendent une approche respectueuse des milieux naturels et économe en ressources. 

Premier groupe international à devenir Entreprise à Mission, le Groupe Rocher souhaite jouer un rôle d’ambassadeur de la biodiversité, et promeut « l’innovation frugale » alliant bénéfice économique et réduction de l’impact environnemental. 

Montrer l'exemple

Partout où il exerce son activité, le groupe s’efforce de sauvegarder les espaces naturels, et devenir, si les conditions sont réunies, « Refuge biodiversité », en partenariat en France avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) ou des associations équivalentes à l’international (exemple : Birdlife).

Sur ses sites historiques de La Gacilly en Bretagne, le groupe travaille sur plus de 60 hectares de champs en agriculture biologique et de serres de pleine terre : un havre de paix pour de multiples espèces d’oiseaux, de mammifères ou d’insectes. A l’international aussi nos sites s’engagent, comme par exemple au Maroc, où les équipes de la marque Yves Rocher entretiennent un jardin suspendu de plantes médicinales…

De plus, le groupe s’efforce de sensibiliser ses équipes aux questions de la biodiversité. Il déploie, avec la Nature Academy, des sessions de formation sur les enjeux de la nature et du vivant et il anime un programme de mobilisation interne qui propose aux salariés de s’impliquer dans des activités pour comprendre la crise de la biodiversité et mieux la préserver.

                                                                chiffres

Gérer l'énergie & les ressources

Lutter contre le changement climatique

La lutte contre le changement climatique repose sur une transition énergétique mondiale réussie. 195 pays se sont engagés, en signant l’Accord de Paris en 2015, à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en vue de limiter le réchauffement climatique en deçà de 2°C (d’ici à 2100 par rapport aux températures préindustrielles), et si possible à hauteur de 1,5°C. Pour atteindre cet objectif, le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) estime qu’il faudra réduire d’environ 45% les émissions annuelles d’ici à 2030 par rapport à 2010. Afin de contribuer à son échelle à ces efforts, le Groupe Rocher s’engage dans une stratégie de « sobriété carbone » couvrant les principaux enjeux liés à son activité et limitant son impact environnemental. 

Notre démarche : la sobriété carbone

Le Groupe Rocher a choisi de ne pas faire appel au marché de la compensation carbone volontaire. Depuis de nombreuses années, il a pris le parti d’améliorer et d’optimiser ses modes de fonctionnement et ses structures. Il a préféré une démarche de limitation structurelle en réduisant sa dépendance aux énergies fossiles et en maîtrisant ses émissions directes (scope 1 et scope 2) et indirectes (scope 3) de gaz à effet de serre. C’est ce qu’on appelle la « sobriété carbone ». Compenser pour se donner bonne conscience n’étant pas une option, la sobriété carbone lui est apparue très vite comme une évidence, tant dans sa viabilité que sa pérennité.

Pour cela, le groupe investit dans les énergies renouvelables selon une stratégie propre à chaque établissement. En France, par exemple, les 850 salariés de ses deux principaux entrepôts logistiques bretons sont chauffés avec des chaudières à bois. Les 13 sites français du groupe profitent d’une électricité certifiée d’origine renouvelable et, à l’étranger, 6 autres sites ont une démarche d’achat volontaire d’électricité verte. Les toits de l’usine de SABON en Israël ou du siège de Stanhome en Italie sont, par exemple, équipés de systèmes photovoltaïques. 

chaudiere a bois la gacilly

 

CAMION BIOCARBURANT

Le Groupe Rocher a l’objectif de réduire d’au moins 6% sur 3 ans l’impact carbone de ses transports de marchandises et de ses livraisons et d’évaluer l’impact environnemental de ses magasins pour identifier les leviers pour en réduire l’empreinte carbone (exemple : faire preuve de sobriété énergétique en fermant les portes de ses points de vente physiques sur les périodes hivernales ou en fixant une limite de température à 26°C pour la climatisation dans les zones à forte chaleur).

Le Groupe Rocher évalue et reporte ses émissions de gaz à effet de serre, directes (scope 1 et 2) ou indirectes (scope 3), et réalise un bilan annuel de l’ensemble de son fonctionnement.

Découvrez le Rapport RSE 2021 Naturally Committed

Diminuer notre impact environnemental et favoriser l’économie circulaire

L’engagement du Groupe Rocher dans une stratégie globale d’écoconception se traduit aussi par des économies de matières premières, comme le plastique, des démarches de préservation de la ressource en eau et une meilleure gestion des déchets.

Ce respect permanent de la nature guide les équipes de recherche de toutes les marques du groupe. Elles ont en tête la préservation de l’environnement et à cœur d’offrir à tous des produits ne faisant aucune concession sur la sécurité ou la qualité.

Limiter le plastique

La diminution de l’usage du plastique est un enjeu fondamental de la démarche d’écoconception du groupe. Une stratégie spécifique pour chaque marque a été définie pour réduire leur utilisation en fixant des engagements ambitieux d’ici à 2030.

Nos marques sont déjà fières de réalisations concrètes :

Les actions de la marque Yves Rocher sur les packagings ont permis d’économiser, depuis 2020, près de 3 000 tonnes de plastique vierge par an.

Avec le programme « Act For Green Home », la marque Stanhome a abaissé ses besoins en plastique de plus de 85 tonnes par rapport à 2020. Ses produits plus concentrés ou solides offrent des alternatives au plastique.

Quant à la marque textile Petit Bateau, elle a supprimé 18,6 tonnes de plastique en abolissant les cintres utilisés pour l’acheminement des vêtements et leur stockage en point de vente. Elle procède par ailleurs au retraitement de plus de 50 tonnes de cintres et de sacs de transport chaque année. Enfin, toute la sacherie boutique est désormais en papier recyclé.

Économiser l’eau

Ressource indispensable pour la production et l’utilisation des produits du groupe, l’eau fait face aujourd’hui à des enjeux de plus en plus problématiquesLe groupe s’attache à préserver cette ressource par une politique commune à toutes ses marques afin d’en restreindre les usages. La performance en eau a ainsi été améliorée de 15% entre 2015 et 2019, puis de 3% depuis 2019.

Gérer les déchets

La politique de gestion des déchets du groupe a pour objectif de favoriser l’économie circulaire, de réduire les quantités de déchets générées et de sensibiliser les salariés au tri. Au total, l’immense majorité est valorisée, recyclée ou réutilisée et seuls 3% des déchets ont été mis en décharge en 2021.

Les sites industriels bretons du groupe disposent par exemple d’un suivi collectif orienté vers l’assainissement. Une gestion centralisée permet de rechercher des solutions communes pour réduire les déchets, l’impact des transports sur ces sites et opter pour les bonnes filières de tri.

18,6
t
de plastique évités chaque année
en supprimant les cintres chez Petit Bateau
18
%
de déchets en moins vs 2019
90
%
des déchets du groupe sont valorisés, recyclés ou réutilisés

Petit Bateau en pointe

En étant la première marque de textile française à faire de l’impression numérique sur du 100% maille, Petit Bateau maîtrise l’ensemble de la chaîne de production dans son usine historique à Troyes dans l’Aube (France), du tricotage au produit fini.

Outre les économies d’eau, cet investissement permet de réduire de 2% les pertes de matières lors de la création d’une nouvelle impression et de 45% la consommation d’énergie. C’est aussi 5,2 tonnes de déchets en moins par an.

Être digitalement responsable

Les nouvelles technologies, bien que très gourmandes en énergie, restent un des axes majeurs de progrès. Pour que leur empreinte environnementale soit raisonnée et raisonnable, le groupe intègre les enjeux du numérique de demain. 

num

 

Tendre vers la sobriété.

 

Par ailleurs, la DSI (Direction des Systèmes d’Information) sensibilise l’ensemble des collaborateurs en animant les « Semaines du numérique responsable ». La seconde édition, en octobre 2021, avait plusieurs objectifs :

  • éduquer en partageant les bonnes pratiques à adopter au quotidien ;
  • coconstruire les outils de demain grâce à des ateliers « Design Thinking* » ;
  • former les managers de la DSI à promouvoir la démarche de responsabilité numérique.

*Le Design Thinking est une méthodologie innovante qui permet de transformer les idées et les projets en actions réelles et en prototypes tangibles.

Achats durables et filières végétales

Dans une optique d’amélioration continue, de compétitivité et de respect de ses engagements RSE, le groupe rocher a confié à sa Direction des Achats le pilotage de la relation fournisseur.  

Une démarche validée  

Le groupe s’implique dans un modèle d’achats durables avec la volonté de resserrer les liens avec ses fournisseurs. Il accompagne sa démarche en s’appuyant sur des organismes extérieurs.  

Cette politique d’amélioration continue s’inscrit dans la pérennité de ses engagements RSE et conforte son approche globale en encourageant :  

l’instauration de pratiques éthiques exemplaires au sein des chaînes d’approvisionnement ;  

la construction de schémas gagnant-gagnant avec ses fournisseurs ;  

le partage des connaissances et de l’expertise RSE au sein des écosystèmes achats ;  

des relations commerciales solides grâce à des produits et des services attractifs favorisant la frugalité, la circularité et la naturalité.  

Développer des chaînes d’approvisionnement responsables  

Pour le Groupe Rocher, la maîtrise du risque social et environnemental est un prérequis pleinement intégré dans sa politique d’achats responsables ainsi qu’un élément d’évaluation des fournisseurs et de gestion des panels. Le pilotage du Devoir de Vigilance s’accompagne de la mise en place de pratiques éthiques et vertueuses auprès des acteurs de la chaîne d’approvisionnement. Des actions ont donc été menées sur le déploiement d’un Code de Conduite Fournisseur.  

Des liens étroits

Le groupe recherche des partenariats de long terme avec ses fournisseurs et sous-traitants afin de créer les conditions favorables à l’innovation responsable.  

Pour construire une vision partagée, le groupe souhaite promouvoir de nouvelles façons d’interagir, plus collaboratives, en organisant des réunions de travail multi-métiers pour présenter ses besoins spécifiques. Ce mode opératoire, profitable à toutes les parties, permet aux partenaires de développer leur offre en proposant des solutions novatrices, en adéquation avec les exigences du groupe. Les équipes opérations engagent à leurs côtés, nos parties prenantes externes pour le rendre actrices de notre mission.

Stratégie RSE
Notre Histoire